Visiter Sienne en 1 journée

Que voir à Sienne ? Les incontournables en une journée (et des adresses à ne pas manquer!)

Que voir à Sienne la cité toscane grande rivale de Florence au Moyen-Âge ?

Ocre.

Médiévale.

Austère.

On l’aperçoit de loin, sur sa colline, depuis la route qui arrive de Buonconvento, la fameuse via Francigena ou depuis les paysages enchanteurs des crete senesi.

Sienne ne laisse pas indifférent.e : la splendeur de son centre historique n’a d’égale que la beauté des paysages, verdoyants et aux douces courbes qui l’entourent.

La cité est fière de son passé et n’a pas sacrifié à la modernité. Elle maintient d’ailleurs très forte la tradition du Palio chaque été.

On ignore cependant quel peuple serait à l’origine de la fondation de la ville, même si la légende voudrait que ce soient les Romains.

Si vous vous retrouvez nez à nez avec la louve romaine à Sienne ce n’est pas un hasard…
Car la légende raconte que la ville a été fondée par Senius et Aschius, fils de Remus.
Ayant fui leur oncle Romulus (après qu’il a tué leur père), l’un sur un cheval blanc, l’autre sur un cheval noir en compagnie de la louve. Ils s’arrêtèrent dans la vallée du Tressa où il fonde Sienne.
Sienne a donc deux symboles : la louve et la « Balzana », son blason aux bandes noires et blanches, couleurs que l’on retrouve d’ailleurs sur la casaque de l’équipe de foot de la ville : l’ACN Siena.

Avec ses quelques 50.000 habitants, Sienne fut une véritable mégalopole médiévale, une ville qui fut l’une des principales places financières et commerciales en Europe. Cela malgré une position peu stratégique si ce n’est sa situation sur la via Francigena.

En témoigne, encore aujourd’hui, le Palazzo Salimbeni, siège de la plus ancienne banque au monde encore en activité : la banque Monte dei Paschi di Siena.

Les banquiers siennois entretenant de bons rapports avec l’Église prêtaient volontiers aux prélats.

Gibeline, elle s’oppose à Florence, sa grande rivale, à la tête de la ligue guelfe, dans la bataille de Montaperti. Plus tard, gouvernée par les « Neuf », la République de Sienne atteint l’apogée de sa splendeur, aussi bien culturelle qu’économique.
Ce n’est qu’après la peste de 1348 que commence sa lente décadence.

Sienne est une ville que l’on peut visiter dans la journée (même si deux jours seraient plus appropriés) ou décider d’y séjourner pour, pourquoi pas, l’utiliser comme étape pour rayonner à travers le sud de la Toscane pour un road-trip par exemple.

Sans plus tarder, on embarque pour une visite guidée de Sienne dans la journée.

8h30 – Arrivée au cœur du Campo

Caffè Scudieri
Piazza del Campo, 18

Avant de commencer l’exploration de la ville (ou pour retrouver votre guide local.e), rendez-vous chez Scudieri pour y commander, à votre discrétion, un simple espresso ou un petit-déjeuner à l’italienne.

© Caffè Scudieri

À la jonction de trois collines formées par les vallées de l’Arbia, de la Merse et de l’Else, se dresse Sienne, altière et dominante.
De cette géographie particulière naît la division de la cité en terzi (tiers, en français) : le Terzo di Città, le Terzo di Camollia, au nord, et le Terzo di San Martino à l’est.

Des terzi un dédale de rues et ruelles converge vers la place la plus célèbre de la ville : piazza del Campo encerclée de beaux palais et du Palazzo Pubblico que domine la Torre del Mangia.

C’est d’ici que partira notre visite de la cité.

L’idéal serait d’y arriver par la via Francigena, la route qui relie Rome à Cantorbéry, en Angleterre, et qu’empruntent encore aujourd’hui les pèlerins en route vers Rome.

Piazza del Campo apparaît telle une coquille parfaitement dessinée au centre la cité médiévale : son dallage du XIVème siècle est constitué de 9 bandes, en référence au gouvernement des Neuf, qui convergent vers le centre.

C’est sur cette même place que se trouve la « Fonte Gaia » ou source joyeuse qui alimente Sienne depuis le Moyen-Âge. C’est la liesse de son inauguration qui lui valut ce nom.
Sa vasque de marbre est la copie XIXème du travail de Jacopo della Quercia en 1419, conservé au musée Santa Maria della Scala.

Le Palio
Onde, Coquille, Porc-épic, Aigle, Panthère, Licorne, Chouette, Escargot, Tortue, Forêt, Bélier, Louve, Oie, Girafe, Chenille, Dragon, Tour sont les noms des 17 quartiers de la ville.
C’est sur cette place que s’affronte 10 contrade (quartiers) sur 17 lors du célèbre Palio di Siena, qui a lieu le 2 juillet et le 16 août.
Bien plus que du folklore, cette course de chevaux est une véritable fête qi fait vibrer la ville, un rendez-vous très attendu des Siennois. Le contrade sont des communautés soudées avec une forte identité et des hymnes qui leur sont propres.
Les préparatifs commencent bien en amont de la course : les rues sont alors remplies d’étendard et d’écussons aux couleurs de la contrada.
Le jour de la course une messe est dite le matin dans l’église de chaque contrada et le cheval et son « fantino » (cavalier) sont bénis.
L’après-midi, avant les trois tours du Campo à cru, qui désigneront un gagnant, les contrade défilent en costumes médiévaux précédées de leurs alfieri (porte-drapeaux) au rythme des tambours.
Le soir venu, les festivités continuent dans les rues de la ville, où chaque contrada a installé de grandes tablées.
Pour assister à la course sur les gradins ou dans un des palais qui donnent sur la place, mieux vaut s’y prendre bien à l’avance !
Et prévoir un joli budget…

© mrohana – Getty Images Signature

Sur la place, se dresse le Palazzo pubblico où siège encore l’hôtel de ville au premier étage.
Mélange d’architecture médiévale et gothique, il a la particularité d’avoir une façade en trois pans, légèrement courbée pour épouser la Piazza del Campo.

Ses étages, en revanche, abrite le Museo Civico où admirer deux œuvres majeures.
Tout d’abord l’ensemble de fresques du « Buon Governo » ou l’Allégorie et effets du Bon et du Mauvais Gouvernement d’Ambrogio Lorenzetti datant de 1338 dans la Salle des Neuf (Sala dei Nove) et la Salle de la Paix (Sala della Pace).
Dans la salle de la Mappemonde (Sala del Mappamondo), vous pourrez admirer d’immenses fresques murales des artistes de l’école siennoise dont la Maestà de Simone Martini ou encore le portrait équestre du condottiere Guidoriccio da Fogliano.

Sur le côté gauche du palais, on distingue la Torre del Mangia à la quelle on accède par le cortile del Podestà.
Son nom viendrait du surnom « Mangiaguadagni » (le Mange gains) qui a été donné à son premier sonneur Giovanni di Balduccio, connu pour aimer la bonne chère et y dépenser tout son argent.
Haute de 102 mètres, son sommet blanc est recouvert de travertin en contraste avec les pierres ocres de la tour datant du XIVème siècle.
D’en haut, elle offre une vue panoramique sur le toits de la ville et la campagne environnante.
Une légende raconte que des pièces de monnaie porte-bonheur serraient enterrées sous ses fondations et que sous chaque angle seraient placées des pierres aux inscriptions latines et hébraïques afin de la protéger des tempêtes et des éclairs.

13h00 – Pause déjeuner

Sur le pouce

Alimentari Du’ cose da Berna
Via Diacceto, 11

À table

Osteria Il Grattacielo
via dei Pontani, 8
L’entrée de paie pas de mine mais c’est généralement le cas lorsqu’on se régale ! L’été des tables sont dressées dehors.
Toute proche de piazza del Campo.

Antica Pizzicheria al Palazzo della Chigiana
via di Città 93/95
Sa devanture pittoresque n’a d’égale que la qualité des produits servis.

Taverna del Capitano
via del Capitano, 6-8
Une adresse de qualité aussi bien pour les assiettes que pour la carte des vins.
Proche du Duomo.

Prêt.e à attaquer la visite de la cathédrale Santa Maria Assunta ?

14h00 – Un tour par le Duomo

Je vous conseille de visiter la Cathédrale dans l’après-midi pour être sur place en fin de journée et peut-être avoir la chance d’observer le coucher de soleil sur sa façade.
Un moment magique!

Construite sur la colline du Terzo di Città, la cathédrale de Sienne, Duomo en italien, est un véritable joyau de l’architecture gothique. Sa façade est un savant mélange de marbre blanc, vert (serpentine de Prato) et rouge.
Visiter le complexe de la cathédrale demanderait certainement une journée entière.

Aussi voici une sélection afin de vous aiguiller dans le choix des visites.

Le pavement en marqueteries de marbre de dont les travaux commencèrent au XIVème siècle selon la technique artistique ancienne de l’opus sectile où sont représentées plus de 60 scènes que Giorgio Vasari qualifia de « [le] plus beau, le plus grand et le plus splendide jamais conçu ».
Il n’est entièrement visible qu’une seule fois par an pendant une courte période. En effet, le reste du temps, le pavement est en partie recouvert sur les zones les plus fréquentées pour éviter que les nombreuses visites ne le détériorent.
La création du décor est attribuée au chef de file de la peinture siennoise Duccio di Buoninsegna mais aucune preuve n’accrédite réellement cette version.

Sur la gauche en entrant, ne manquez pas la bibliothèque Piccolomini, construite pour abriter les livres du Pape Pio II.
Bâtie en 1495 sur ordre du Cardinal Enea Silvio Piccolomini, neveu di Pape. Il fit appel à Pinturicchio pour réaliser les fresques qui recouvrent les murs et narrent la vie de Pio II jusqu’à son élection à la charge de Pape.

Au fond, admirez la coupole haute de 48 mètres des XIII et XIVème siècle réhaussée d’une lanterne exécutée par Le Bernin en 1666.

La crypte représente elle un exemple de « pittura a secco » illustrant des scènes de l’Ancien Testament, de la Passion à la Crucifixion.

Après la visite de la cathédrale, dirigez-vous vers le musée de l’Opera del Duomo qui jouxte la cathédrale.
Elle se trouve à droite dans ce qui aurait dû être la nouvelle nef de la cathédrale.
Mais cela resta à l’état de projet à cause de la peste de 1348 qui décima en quelques mois une grande partie de la population, qui comme c’était le cas à l’époque, participait à la construction de la cathédrale.
De ce projet demeure ce que l’on appelle « Il Facciatone » qu’on pourrait traduire par la grande façade : on peut accéder à la loggia supérieure qui surplombe Piazza Duomo et offre une vue imprenable sur Sienne et les collines alentours.

Il est conseillé d’acheter le « Opa Si Pass » afin d’accéder à toutes les visites.
Coût 8 euros.

Complexe muséal Santa Maria della Scala (Ex-Ospedale di Santa Maria della Scala), dit aussi « lo Spedale ».
Piazza Duomo, 1

Juste en face du Duomo, ce bâtiment est l’un des plus anciens hôpitaux d’Europe qui accueillait orphelins, besogneux mais aussi pèlerins.
La salle du Pèlerinage présente des fresques de la fin du XIVème siècle de Vecchietta et Domenico di Bartolo.
Il fut un important pôle artistique qui attira Simone Martini et les frères Lorenzetti Pietro et Ambrogio.
Il avait la réputation d’être tellement bien géré que Francesco Sforza, duc de Milan y envoya des émissaires afin d’en étudier les mécanismes.
Il abrite le musée archéologique et des expositions temporaires régulières.

La Pinacothèque Nationale (Pinacoteca Nazionale)
Via San Pietro, 29

Elle se trouve dans le palais Buonsignori, édifice de style gothique datant du XVème siècle et abrite la plus grande collection de peinture de l’école de Sienne, du XIVème à l’époque Baroque.
On y trouve notamment des œuvres de Duccio da Buoninsegna, Simone Martini et des frères Lorenzetti, les trois piliers du Trecento senese (école siennoise du XIVème siècle).

En sortant rejoignez la Via di Città, rue commerçante, où vous pourrez admirer le Palazzo Chigi-Saraceni, siège de l’académie de musique, l’Accademia Chigiana.
C’est du haut de sa tour aujourd’hui tronquée, que fut annoncée aux Siennois la victoire de Montaperti sur les Florentins.
Entrée dans la cour gratuite pour y voir le puits et y jeter une pièce en faisant un vœu !

Enfin, c’est dans cette rue que se trouve aussi l’Antica Drogheria Manganelli depuis 1879.
On dit qu’on y trouve le meilleur Panforte de la ville.
Via di Città, 71-73

Le Panforte (ou Panpepato selon la recette), est un pain à base d’orange, melon et cédrat confits, amandes et poivre noir sur le dessus. Il existerait depuis l’an mille mais l’on doit sa version actuelle à une recette de 1879.
Cette année-là, lors d’une visite de la reine Marguerite de Savoie à Sienne, on lui proposa une version plus raffinée que la recette originale (sans melon et recouvert de sucre glace à la place du poivre.)

Puis loin on passe devant la Loggia della Mercanzia au lieu-dit Croce del Travaglio, ancien siège du Tribunal de Commerce.

Remontez maintenant tranquillement jusqu’à Via dei Banchi di Sopra, c’est là qu’on trouve une autre institution.

17h00 – Pause Gelato

Bar Pasticceria Nannini Conca d’Oro
Via dei Banchi di Sopra, 24

Le maître-glacier de la maison, Luca Tendi, a aussi mis au point une glace au goût de Panforte.
L’histoire de Nannini est étroitement liée à Sienne et à ses habitants. Le café “Conca d’Oro” a accompagné des générations entières de Siennois.
C’est à partir de 1948, que la pâtisserie commence la production de panforti, ricciarelli et autres bonbons typiques de Sienne.

Non loin de là, se trouve Piazza Tolomei et Piazza Salimbeni. La rue devient ensuite Banchi di Sotto où se trouve les Logge de Papa, en travertin, commissionée par le Pape Pio II.

Puis on arrive tranquillement à la via Pataneto, c’est la rue idéale pour savourer l’heure de l’Aperitivo.

18h00 – Boire un verre

Dans le prolongement de la via Francigena, la via Pantaneto propose diverses adresses pour un repas rapide comme par exemple :

La Prosciutteria Crudi e Bollicine
via Pantaneto 89
Le décor de ses petits salons baroques en enfilade vous ravira certainement.
Avec un verre de Chianti ou de Brunello ou Rosso de Montalcino et un assortiment de pecorini de Pienza et de Cinta senese (charcuterie issue du cochon noir de Sienne) vous passerez certaienement un agréable moment.

20h00 – Ribollita, pici et scottiglia

Antica Trattoria Papei
Piazza Mercato, 6
Située juste derrière Piazza Del Campo, la trattoria propose des plats typiques de Sienne comme les pici, le type de pâtes originaire de la ville.

Pour d’autres suggestions, voir les propositions du déjeuner.

21h30 – Retour à l’hôtel

3 choix pour vous : 1 hôtel dans le centre et trois établissements en dehors de la ville à utiliser comme point de chute.

Grand Hotel Continental Siena***** (Starhotels)
Via Banchi di Sopra, 85
Il se trouve dans le sublime palais Gori Pannilini, datant du XVIème siècle que le Pape Alexandre VII Chigi offrit en cadeau de noces à sa nièce Olimpia à l’occasion de son mariage avec Giulio de’ Gori.
Joyeux d’architecte Renaissance, il offre de magnifiques vues sur la ville mais l’intérieur est tout aussi splendide avec ses fresques, le pavement en marbre et les lampadaires de Murano du Salon des Fêtes.
À partir de 180 euros la nuit (en fonction de la saison).

Borgo San Luigi
Strada della Cerreta, 7 – Monteriggioni

Villa Sabolini
Località Mensanello – Colle Val d’Elsa

Villa il Castagno Wine & Resort
Strada Provinciale, 102 Vagliagli, 2 – Siena

Que voir à Sienne? Le lendemain…

Vous pouvez reprendre la route vers d’autres lieux en Toscane comme :

Ou bien reprendre la visite de Sienne…

Je vous suggère de vous rendre directement via Camporegio pour admirer la vue sur la cathédrale et les toits de la ville.
À noter : à faire aussi avant de quitter la ville!

La Basilique Cateriniana di San Domenico
Piazza San Domenico, 1

Y sont conservées les reliques de la Sainte (son crâne et son pouce notamment).
C’est la que Sainte Catherine eut ses extases. On peut y admirer les fresques du Sodoma représentant l’évanouissement de la Sainte ainsi que le seul portrait fidèle de la Sainte par Andrea di Vanni.

Fontaine Fontebranda
Première de la ville

Pour vous restaurer après les visites :

Osteria La Chiacchera
Costa Sant’Antonio, 4

J’espère que cette visite de Sienne vous aura inspiré pour un prochain voyage en Toscane ! La ville est une étape incontournable à placer absolument dans votre itinéraire.

Fiche pratique

Buonconvento : 28 km
Arezzo : 70 km
Florence : 72 km
Rome : 231 km

Vous souhaitez organiser un séjour à Sienne mais vous avez besoin d’aide?
N’hésitez pas à me contacter via ce formulaire.
Je serais ravie de pouvoir vous aider à organiser votre séjour !
Les membres de La Selezione bénéficient de -20% sur cette prestation (voir plus bas)!

Retrouvez d’autres idées de visites à la journée :

Parme
La Spezia

Photo de couverture : © Getty Images (Ominojarre)

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager! Vous avez peut-être des ami.es intéressé.es par le sujet?!

1 réflexion au sujet de « Visiter Sienne en 1 journée »

Les commentaires sont fermés.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que vos données soient collectées et analysées afin de réaliser des statistiques anonymes de visites dans le but d'améliorer l'expérience utilisateur. Informations sur les cookies

error: Ce contenu est protégé!