Au pied du monastère… la plage de San Fruttuoso en Ligurie

La plage de San Fruttuoso en Ligurie : une crique où se dresse un monastère

La plage de San Fruttuoso se trouve en zone marine protégée dans la baie du même nom, où vivent 50 habitants à peine (on les envie !).

Nous sommes en province de Gênes, au sein d’une petite crique entre Portofino et Camogli, sur le territoire du parc naturel régional de Portofino.

C’est là que se niche une abbaye posée à même le sable avec son cloître, sa salle capitulaire, son église, et, plus haut, la Torre dei Doria (tour côtière).

On rejoint ce petit bijou en bateau ou par deux longs sentiers escarpés, d’où l’on jouit d’une vue imprenable sur le golfe Paradiso.

L’Abbaye de San Fruttuoso de Capodimonte

Déjà dans l’Antiquité, Capodimonte est signalé sur les cartes des navigateurs comme point de ravitaillement, grâce à la présence d’une source d’eau douce, encore présente aujourd’hui.

Après avoir été habité par des moines, le complexe roman de San Fruttuoso, datant des Xème et XIème siècles, est saccagé par des pirates sarrasins, ayant jeté l’ancre dans la baie.

Puis en 1200, les Doria, noble famille génoise, entreprennent de construire la partie de l’église qui donne sur la mer en style gothique. On y trouve d’ailleurs quelques-uns de leurs tombeaux, en marbre blanc et pierre grise, dans la salle adjacente au cloître ainsi qu’un sarcophage romain dont on ignore le nom du défunt.

Andrea Doria fait aussi construire une tour pour défendre la baie car dès le XIVème siècle, de nombreuses flottes de corsaires en provenance de Turquie ou d’Afrique du nord, parcourraient la Méditerranée à la recherche de navires et de villes à piller.
Sur les deux côtés de la tour qui font face à la mer, on peut voir un aigle impérial, les armoiries de la famille Doria.

L’abbaye a été léguée en 1983 par la famille Doria au FAI (Fondo Ambiente Italiano – Fonds Italien pour l’environnement).

La plage de San Fruttuoso

Il est possible de se baigner sur la plage de San Fruttuoso.

Il existe une partie de plage publique mais aussi un établissement balnéaire avec bar, location de chaises longues et maîtres-nageurs.

On y trouve aussi 5 restaurants et un petit hôtel.

Le Christ des Abysses

En août 1954, la Marine italienne place dans la baie une statue de deux mètres cinquante du Christ, visage et mains tendus vers le ciel, à 17 mètres de profondeur en mémoire des victimes de la mer et comme protectrice de ceux qui y dédient leur vie.
Elle repose sur un socle en béton.

Réalisée en bronze (à partir de médailles, cloches et hélices) par le sculpteur génois Guido Galletti, la statue était une proposition de Duilio Marcante, précurseur de la plongée sous-marine en Italie, qui avait perdu son ami Dario Gonzatti lors d’une sortie plongée, en 1947.
Une plaque commémorative dédiée à Marcante a été placée sur le socle après sa mort.

Chaque année, une cérémonie a lieu tous les derniers dimanches de juillet, en mémoire des morts en mer et de ceux qui y dédient leur vie.
Celle-ci commence par une retraite aux flambeaux au départ de l’abbaye pour rejoindre la plage. Sur la plage les flambeaux sont transmis aux plongeurs qui atteignent l’emplacement du Christ à bord d’une embarcation à rames avec un prêtre. De là, un seul plongeur s’immerge pour déposer une couronne de laurier à la base de la statue. Une messe est célébrée au retour des plongeurs.

Comment s’y rendre ?

À pied

Il suffit de prendre l’un des sentiers du parc naturel de Portofino.
Deux d’entre eux conduisent à San Fruttuoso : l’un part de Camogli, l’autre de Portofino.

De Camogli à San Fruttuoso, départ de San Rocco di Camogli.
Le trajet dure environ 3 heures.
Il est préférable de ne pas le prendre si l’on est pas un.e expert.e car il comprend des sections difficiles.
Au lieu-dit Le Batterie, on peut découvrir des bunkers anti-aériens construits pendant la seconde guerre mondiale.
Puis, à la fin, après une trentaine de minutes en descente à travers le maquis et les anciennes oliverais, on découvre San Fruttuoso.

De Portofino à San Fruttuoso, le trajet dure environ 2h30 et est de difficulté moyenne.
On apercevra la Cala degli Inglesi avant de traverser une forêt d’épais chênes verts.
On continue ensuite vers l’ancien hameau de pêcheurs Cheta.
Puis comme de l’autre côté, le maquis cèdera la place aux oliveraies jusqu’à San Fruttuoso.

En bateau

N’hésitez pas à choisir l’arrivée par la mer si vous en avez la possibilité.

Les liaisons sont assurées depuis Camogli par Golfo Paradiso – Trasporti Marittimi Turistici dont vous trouverez les horaires ici.
En cas de forte affluence, les courses sont intensifiées et la réservation n’est pas nécessaire tandis que le port du masque est obligatoire.
Coût : 14 euros l’aller-retour ou 9 euros l’aller simple.

Les liaisons sont assurées depuis Portofino par Servizio Marittimo del Tigullio.
Choisir la ligne 1 qui part de Rapallo* et relie Santa Margherita Ligure, Portofino et San Fruttuoso.
Port du masque obligatoire à bord.
Infos sur les fréquences ici.
Coût : 13 euros l’aller-retour ou 8,50 euros l’aller simple.

*Les départs de Rapallo sont pour le moment suspendus en raison de travaux sur le quai.

Il est également possible de rejoindre la baie avec son propre bateau ou en bateau-taxi.

Une fois arrivé.e sur place, laissez-vous charmer par cette petite anse, avec le monastère en toile de fond, l’odeur des pins, la brise marine.

Puis pour déjeuner, choisissez un plat simple fait de poisson dans l’un des quelques restaurants traditionnels qui bordent la mer.

De la terrasse, à l’ombre, profitez-en pour observer les bateaux de pêcheurs qui rentrent avec leurs trésors : quelques dorades, des moules, la « paranza » pour la fritture.

Vous y êtes ?

Crédits photos San Fruttuoso : © Bagni San Fruttuoso

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager! Vous avez peut-être des ami.es intéressé.es par le sujet?!

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que vos données soient collectées et analysées afin de réaliser des statistiques anonymes de visites dans le but d'améliorer l'expérience utilisateur. Informations sur les cookies

error: Ce contenu est protégé!