Starbucks débarque à Rome

La chaîne de cafés américaine la plus célèbre au monde a décidé de poser ses valises dans la capitale italienne.

À Rome, le sujet fait évidemment polémique. Comme dans toutes les villes italiennes, les bars où boire un bon café ne manquent pas dans la ville éternelle. Pas besoin de s’appeler Starbucks pour proposer macchiato, espresso et autre cappuccino au menu.

Je dirais même plus, Starbucks a tout pompé sur les Italiens ! C’est pas moi qui le dit, c’est son président Howard Schultz lui-même, qui lors d’un voyage en Italie en 1983 est séduit par le rituel du café et par ses bars.

“What I saw in Italy was the future of Starbucks”

“Ce que j’ai vu en Italie, c’était le futur de Starbucks”, Howard Schultz, président-directeur général de Starbucks

Mais avant Rome, la société Starbucks Coffee Italy a déjà investi sur Milan.

Le cas de Milan

6 septembre 2018. Immeuble des Postes, Piazza Cordusio

Dans le bâtiment datant du début du 20ème siècle, qui sera désormais l’adresse du plus grand Starbucks d’Europe, a lieu le lancement en grande pompe du café haut de gamme « Reserve Roastery », avec écrans géants projetant des films célébrant la maison-mère, rue fermée au trafic et spectacle des danseurs de la Scala. Il est le troisième magasin du genre après Seattle et Shanghai.

20 novembre 2018. Piazza Garibaldi

Il s’agit cette fois de la cafétéria classique Starbucks comme il en existe déjà 28.000 dans le monde. Dans un café d’une surface de 200 m² sont servis des produits exclusivement pensés pour le marché italien, l’objectif étant d’amener les Italiens à se rapprocher de Starbucks.

Tout a été étudié jusque dans le décor où le marbre du comptoir côtoie les bois et le laiton comme dans les bars historiques de Milan.

Ont suivi deux autres ouvertures, le Starbucks de place San Babila, à deux pas du Duomo, le 22 novembre et le Starbucks du Terminal 1 de l’aéroport Milan-Malpensa, un mois plus tard.

En février 2017, Antonio Percassi, entrepreneur bergamasque à la tête de Starbucks Coffee Italy, déclarait déjà :

« Avec Starbucks nous souhaitons ouvrir 200-300 points de vente dans toute l’Italie, sur une période de 5 à 6 ans, si le marché réagit bien. »

Antonio Percassi, titulaire de la licence Starbucks en Italie

De l’art de boire un caffè en Italie

Comme je le disais les Américains n’ont rien inventé dans cette histoire. Ils ont juste observé et tenté de reproduire.

Seulement le bar en Italie n’est pas un salon de thé. On n’y reste pas des heures à siroter un caffè americano ultra-dilué.

Les bars historiques, comme Greco à Rome, sont encore légion et on y entre pour quelques minutes, le temps de boire son caffè au comptoir.

Là, le barista salue le client par son prénom et lui demande : « Il solito ? » que l’on peut traduire par « comme d’habitude ? ». Le barista ne sert jamais le caffè trop chaud. Il est à la bonne température pour le savourer en quelques gorgées et en apprécier la saveur corsée.

Parfois, les clients ont aussi des demandes particulières que le barista s’efforcera d’exécuter avec maestria : un macchiato froid dans une grande tasse, un macchiato chaud, un marocchino (avec un nuage de chocolat en poudre), un macchiato au lait de soja, un cappuccino d’orge, un cappuccino clair

Le récipient aussi a son rôle à jouer ! Le caffè n’aura pas le même goût qu’on le boive dans une tasse ou dans un verre.

En somme, le café en Italie est élevé au rang d’art, où l’on apprécie la virtuosité du barista !

Où sera situé le Starbucks de Rome?

Mais revenons à nos moutons! Qu’en est-il du Starbucks de Rome?

Après son ouverture dans la capitale lombarde en 2018, Starbucks a prévu de s’installer dans la ville éternelle entre septembre et octobre 2019. Pour le premier Starbucks de Rome, c’est une zone de grosse densité touristique qui a été choisie, dont on ne connaît pas encore l’adresse exacte.

On parle du quartier des musées du Vatican, parmi les plus visités au monde avec plus de 6 millions de visiteurs par an. On susurre qu’il pourrait ouvrir Via della Conciliazione.

Suite à cette première ouverture, une seconde pourrait bien voir le jour dans la foulée près de Piazza di Spagna ou à la gare Termini.


Starbucks Coffee Italy est ainsi destiné à se développer dans toutes les villes moyennes du centre-nord de l’Italie : Florence, Bologne, Padoue, Vérone, Venise et Turin.

En ouvrant 15 magasins par an, Starbucks n’entend pas se focaliser uniquement sur les centres-villes mais prévoit de se développer dans les aéroports, les gares et les centres commerciaux.

Le point positif c’est que ces ouvertures vont offrir des emplois à beaucoup de monde!

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que vos données soient collectées et analysées afin de réaliser des statistiques anonymes de visites dans le but d'améliorer l'expérience utilisateur. Informations sur les cookies

error: Ce contenu est protégé!