Le meilleur moment du voyage

Vous êtes-vous déjà interrogé sur quel était le meilleur moment dans un voyage ?

Moi j’ai commencé à y penser lorsque pendant un dîner japonais, je me suis mise à rêver de partir au Japon pour assister à la floraison des cerisiers.

Les 5 moments de Google

Google identifie cinq étapes dans un voyage, au cours desquelles celui-ci va évoluer et prendre forme. On commence par en rêver. Puis vient l’étape de la programmation, suivie de la réservation, lorsque le voyage se concrétise. Enfin on vit et partage l’expérience vécue, faisant à notre tour rêver d’autres personnes.

Pour moi, le meilleur moment dans un voyage, c’est celui où naît la pensée d’une nouvelle escapade.

Rêver le voyage

Au commencement, il y a le rêve. Le voyage commence avec ce qu’on s’est imaginé, avec ce qui nous a fait rêver et se dire « Et si on partait là-bas aussi ? ».

Souvent la nourriture est la complice de ce genre de moment, transmettant une émotion et une envie de voyage, grâce à une saveur qui nous transporte ailleurs.

Rêve de grigliata di mare à La Spezia

Alors il ne faudra pas longtemps pour passer à l’étape suivante et commencer à programmer la prochaine escapade !

J’adore commencer à penser à mes périples italiens. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait dans cet article sur les expériences italiennes.

Enfant, j’étais toujours levée au son du réveil. Ces jours-là, pas besoin d’insister, je sautais hors du lit excitée à l’idée que au bout du trajet, il y aurait l’Italie et la Toscane, galvanisée par l’idée de ce qui m’attendrait quelques heures plus tard.

Vacanze italiane

Aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours aimé partir en Italie.

Quand j’étais petite fille, je crois que ce qui me plaisait le plus, c’était quand mon père sortait sa vieille carte Michelin, toute cornée et déchirée par endroit, qu’il ouvrait sur la grande table du salon et qu’il commençait à planifier les étapes des vacances d’été : réserver 10 jours à Castiglion Fiorentino, passer une journée à Sienne, aller jusqu’à Saint-Marin, s’arrêter à Pise sur le chemin du retour

Tout était décidé, mais c’était le moment où je mettais à rêver… Aujourd’hui, il me suffit de feuilleter un guide, lire un article, discuter avec des amis pour faire des plans sur la comète!

D’ailleurs, dans notre monde digitalisé, les photos sont les premières à nous faire rêver.

J’espère, à mon tour, vous faire rêver avec cette photo d’Ornella et moi à Buonconvento un matin d’été.

Un matin d’été à Quarantallina

Il n’y a rien de plus beau de l’instant qui précède le voyage, celui rempli de promesses, de lieux qu’on rêve de visiter, de ce qui fera ce voyage.

Rien ne vaut le moment où l’on dit « Et si on partait pour… ? » D’ailleurs, je demande souvent « Et si on partait en Italie ? »

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que vos données soient collectées et analysées afin de réaliser des statistiques anonymes de visites dans le but d'améliorer l'expérience utilisateur. Informations sur les cookies

error: Ce contenu est protégé!