10 conseils pour votre voyage en Italie

Petit kit afin de mieux apprécier la péninsule

1 – Commencez par un caffè al banco

Lorsque vous poserez vos pieds sur le sol italien, ruez-vous vers le premier bar ou autogrill pour boire un vrai caffè. Come Dio commanda ! disent les Italiens. Moi, c’est ce que je fais à chacun de mes voyages ! Appréciez-en tranquillement la saveur corsée en quelques gorgées et vous serez prêts à entrer dans le mood de la Dolce Vita.

2 – Commandez à l’italienne

Lorsque viendra l’heure de déjeuner et de dîner et que vous vous mettrez en quête d’un restaurant, soyez attentifs au menu. La plupart des restaurants facture le « coperto » ou « pane & coperto » qui n’est autre que le service. Les tarifs diffèrent d’une région à l’autre et d’une ville à l’autre mais il est d’environ 2 euros par personne.

On vous amènera très rarement une carafe d’eau lorsque vous prenez place car les Italiens ne boivent pas l’eau directement du robinet. Cependant beaucoup de restaurant proposent maintenant de l’eau filtrée qui sera moins chère que la traditionnelle bouteille d’Acqua Panna.

Conseil : Ne demandez jamais des pâtes en accompagnement, sous peine d’être regardé comme une bête curieuse. Les pâtes ne sont bien évidemment pas un contorno ! C’est un plat à part entière qui se mange au début du repas ou qui fait office de repas.

3 – Ne faites pas comme Henri

Vous avez lu Le Rouge et le Noir au lycée ? Vous vous rappelez qui en est l’auteur ? Tout juste, ce n’est autre que Henri Beyle dit Stendhal. Savez-vous que son nom est associé à un syndrome ? C’est le fait de se trouver mal après avoir admirer une grande quantité d’œuvres d’art !

« J’étais déjà dans une sorte d’extase, par l’idée d’être à Florence, et le voisinage des grands hommes dont je venais de voir les tombeaux. Absorbé dans la contemplation de la beauté sublime, je la voyais de près, je la touchais pour ainsi dire. J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les beaux-arts et les sentiments passionnés. En sortant de Santa Croce, j’avais un battement de cœur, ce qu’on appelle les nerfs à Berlin ; la vie était épuisée chez moi, je marchais avec la crainte de tomber. »

Rome, Naples et Florence, Stendhal

Ça pourrait vous arriver si vous visitez trop de musées ! Surtout le dimanche car chaque premier dimanche du mois, les musées sont gratuits (#domencaalamuseo). De initiatives ponctuelles permettent aussi de visiter les musées gratuitement comme cette semaine par exemple, avec #iovadoalmuseo, du 5 au 10 mars 2019 ou encore les journées du FAI dont je vous ai parlé dans mon article sur les évènements du mois de mars.

4 – Apprenez à détecter les ZTL

La plupart des centres-villes sont des zones à trafic limité (ZTL). Ils sont donc équipés de caméra de vidéosurveillance. Si vous passez en voiture dans la zone sans y être autorisés, vous recevrez certainement un PV. Si vous séjournez dans un hôtel situé dans la ZTL, vous pourrez y accéder en voiture si l’hôtel a un parking. À la réception, on vous demandera certainement de donner votre plaque d’immatriculation qui sera ensuite signalée aux autorités et vous évitera un PV.

5 – Ne vous fiez pas aux “abusivi”

Dans les parkings faites attention aux personnes qui veulent vous aider à vous garer et vous demande un pourboire en échange. N’en tenez pas compte, ils n’ont aucune autorité. Si c’est légal, ils portent des badges ou des gilets indiquant leur fonction et surtout ne prétendent pas que vous leur donniez de l’argent.

De même, l’Italie est célèbre pour ses articles de maroquinerie. Cependant faites très attention aux vendeurs à la sauvette que vous vous voyez sur les marchés (sans stand). Les articles sont des contrefaçons. L’argent récolté avec leurs ventes alimente la contrebande ainsi que le trafic d’armes et de drogue. Sans compter que vous risquez un PV en achetant ces articles et qu’ils sont aussi contrôlés à la frontière.

6 – Réconciliez-vous avec le train

L’Italie a un très beau réseau de chemins de fer qui la traverse du nord au sud et d’est en ouest, et permet ainsi de visiter toute la péninsule sans voiture en découvrant des paysages merveilleux. Le prix reste raisonnable. Le pass Interrail est également possible en Italie.

Le trajet Florence-Rome dure 2h et les vitesses ont encore été réduites avec les trains Frecce.

Les trains Italo, concurrents privés de Trenitalia, spécialisés sur les grandes lignes proposent souvent des offres et réductions intéressantes.

7 – Misez sur les hébergements insolites

Testez des hébergements typiques comme les masserie ou les trulli dans les Pouilles ou les agriturismi dans les vieux corps de ferme restaurés avec soin et allez ainsi à la rencontre de l’authenticité italienne.

A noter : La taxe de séjour, bien que de mise en place récente, est demandée dans presque toutes les villes à présent.

8 – Choisissez la meilleure saison pour visiter les villes

Cela semble stupide mais si vous le pouvez, évitez de les visiter en haute saison. Rome ou Florence sont étouffantes en plein été et vous aurez une horde de touristes, des queues interminables que ce soit pour acheter une glace ou visiter un musée.

Je vous en parle dans l’article dédié à Florence, selon moi la plus belle saison pour la visiter est l’hiver. Avantage non négligeable, c’est aussi la basse saison et donc les prix seront certainement plus attractifs !

L’été, choisissez les plages ou la montagne.

9 – Repérez les outlets

Pour ramener des pièces « Made In Italy », rien de mieux qu’une virée à l’outlet le plus proche.
Je vous les ai listé dans l’article ci-dessous :

Les outlets : paradis du shopping

10 – Un dernier petit conseil

Ne parlez pas français de but en blanc, ça peut agacer… Les Italiens seront ravis de montrer qu’ils parlent votre langue mais attaquer une conversation comme si l’interlocuteur était bilingue sans demander au préalable « parla francese ? » je peux vous dire que ça énerve !

Voilà une brève liste de conseils que j’enrichirai certainement au fil du temps!

Mais vous, dites-moi, quel est votre principal problème ou principale frustration quand vous partez en Italie? N’hésitez pas à me laisser un commentaire, j’y répondrai avec plaisir si je peux aider!

A presto,

Sandrine

1 réflexion au sujet de « 10 conseils pour votre voyage en Italie »

Les commentaires sont fermés.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que vos données soient collectées et analysées afin de réaliser des statistiques anonymes de visites dans le but d'améliorer l'expérience utilisateur. Informations sur les cookies

error: Ce contenu est protégé!